Dans l'état actuel de nos connaissances scientifiques.... ça ne marche pas ! L'énergie Vitale, ou quel que soit son nom, et ses applications sont invérifiables et irréfutables.

Et pourtant... ça fonctionne.

(Wikipedia) L'auteur de science-fiction Arthur C. Clarke a formulé les trois lois suivantes (1973) :

  1. « Quand un savant distingué mais vieillissant estime que quelque chose est possible, il a presque certainement raison, mais lorsqu'il déclare que quelque chose est impossible, il a très probablement tort. »
  2. « La seule façon de découvrir les limites du possible, c'est de s'aventurer un peu au-delà, dans l'impossible. »
  3. « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. »

Gregory Benford a par la suite énoncé ce corollaire à la Troisième Loi de Clarke :

  • « N'importe quelle technologie discernable de la magie est insuffisamment avancée. »

Sans aller jusque là, il est malgré tout certain que « quelque chose » se passe lorsqu’on utilise cette énergie pourtant impalpable et invérifiable.

Nous avons à notre disposition deux outils pour s’en convaincre :

Le ressenti et le pendule, utilisé par les radiesthésistes. Le pendule n’étant qu’un outil destiné à amplifier une réaction corporelle due à ce ressenti justement, c’est un cercle vicieux, typiquement non scientifique.

Malheureusement, cet outil dépend des capacités propres à chacun.

Nous sommes tous capables de courir ou de sauter. Mais ne peuvent courir vite ou sauter haut que ceux qui se sont entraîné pour. Et même en s’entraînant assidûment, il n’est pas sûr que nous participions aux prochains Jeux Olympiques (pour moi d’ailleurs, j’en suis certain). Il faut avoir un « don », une capacité naturelle. Il en est de même pour le ressenti. Dès sa naissance, tout individu dispose de cet outil dans son bagage, génétique ou non : nous avons tous l’exemple de personnes ou de situations qui nous mettent mal à l’aise ou au contraire qui nous font « nous sentir bien ». C’est un ressenti. Beaucoup de nos actes ou réflexions sont motivées par cette qualité.

Courir et sauter sont des qualités purement physiques. Quelqu’un qui a en plus « l’envie de gagner » aura un avantage sur celui qui n’a pas de motivation. Il y a donc également un aspect « psychique » qui, lui, n’est pas quantifiable.

Dans la notion d’Energie, cet aspect psychique est fondamental.

La première difficulté consiste à admettre que cette Energie Vitale puisse exister.

Devant l’impossibilité actuelle de la démontrer scientifiquement, nous pouvons considérer qu’il s’agit d’un postulat (C’est à dire une base de travail, un principe, basé sur le bon sens ou l’expérience, que l’on ne démontre pas… pour l’instant). Bien entendu, si l'on démontre que la totalité ou qu'une partie de ce postulat est fausse, il faudra soit le modifier, soit abandonner la théorie.

Ce postulat serait :
- il existe dans la nature, un élément qui permet à un organisme de vivre. Son absence dans cet organisme, dit vivant, provoque la fin de sa fonction, autrement dit, sa mort ou sa transformation.

- cet élément s’assemble et se propage sous forme d’onde.

- il n’est pas limité par un corps physique mais il interagit avec celui-ci.

- il peut, dans une certaine mesure à définir, être modifié, transformé ou contraint par la volition (l’acte de vouloir).

- l’être humain a la capacité de l’utiliser.

La deuxième difficulté est de considérer son application : nous n’avons pas déterminé d’organe spécifique capable d’utiliser cette Energie Vitale.

Il nous faut donc créer un deuxième postulat : les Chakras sont les organes immatériels d’échange entre notre corps physique et cette énergie.

Ca fait beaucoup.

Et pourtant, en partant de ces quatre hypothèses :

- l’énergie vitale existe,

- les êtres vivants peuvent l’utiliser

- a travers les chakras

- à l’aide de leur volonté consciente

nous pouvons expliquer et mettre en pratique un bon nombre de faits « inexpliqués ».

- pourquoi le sommeil nous est si nécessaire

- comment nous pouvons guérir de certaines maladies

- comment, dans des situations « intenables » nous pouvons réagir favorablement

Il n’est pas nécessaire d’accepter ces postulats, il n’est même pas nécessaire de croire à quoi que ce soit.

Ce ne sont que des bases de travail, modifiables, pour permettre une analyse « mécanique » et logique de ce qui se passe dans la vie…

En réalité, la pratique passe avant la théorie.  Si cela fonctionne, il n'est pas nécessaire de savoir comment. C'est une aide, sans plus.

Nous sommes, par nature ou par éducation, soumis à des lois, des croyances, en Dieu, en l’Etat, en l’Homme… Ce qui précède n’est rien de tout cela. Simplement un essai de rationalisation d’une expérience pluri-annuelle d’événements « irrationnels »…